hanguri-yōkai

▪ Et si c'est vous qu'on voulait dévorer ? ▪
 
AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Liste d'armes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Iemochi Tokugawa



Nombre de messages : 20
• Race : Humain
• Âge : 17 ans
• Rang|Métier : Shogun [Depuis 4 ans]

L'âme du guerrier
Niveau: 5
Expérience:
0/10  (0/10)

MessageSujet: Liste d'armes   Mer 22 Avr - 14:13

Avant-propos

Ceci est une liste non-exhaustive d'armes. Elle est destinée à aider les joueurs qui souhaiteraient s'informer sur d'autre type d'armes. Ce qui est fortement encouragé car c'est cela qui rend les combats enrichissants. Il faut savoir qu'avant la progression de l'art de la forge, l'arme de prédilection était le Yumi. Dans les stratégies militaires, le cheval avait une place importante et le Bushi, qui le chevauchait, utilisait souvent l'arc. Ce n'est qu'à partir de l'ère Muromachi et l'accessibilité de la caste des Bushi au plus grand nombre, que le sabre devient le symbole du guerrier.

Cette liste comporte aussi bien des armes de samurai que des armes ninja. Ce sera à vous de faire votre choix pour savoir laquelle correspond le mieux à votre personnage et à son style de combat.

Les sabres à deux mains (le Nodachi par exemple) ne sont pas présentés. Trop contraignants, ils demandent souvent au guerrier d'être assisté par un serviteur pour tirer son arme. Cependant rien ne vous empêche d'avoir un personnage qui en possède un.

• Les Sabres.
L'association de deux sabres s'appelle le Daisho (contraction de Daito et Shoto : grand-petit). C'est le privilège absolu des samurai et ce dernier est vu comme une marque de reconnaissance des guerriers. Porté lames tournées vers le ciel, le Daisho est un symbole prestigieux.
Associations existantes/possibles :
Katana + Wakizashi
Tantô + Tachi
Vous pouvez inventer votre propre Daisho, du moment que vous respectez l'association grande épée et petite épée.

Le Katana :
Le terme Katana peut être appliqué au standard légèrement courbe des sabres japonais ayant une lame de plus de 60 cm. La lame est courbe à un seul tranchant. Sa longueur va de 60cm à 90cm. Son poids est entre 800g et 1,3Kg. Le katana est une arme de taille (dont on utilise le tranchant) et d'estoc (dont on utilise la pointe). Il se tient au choix, à une ou deux mains. La poignée peut être en peau de requin.

Le Wakizashi :
C'est une arme dite de seconde main et utilisable avec une seule main. Elle est utilisée en complément d'un sabre ( Tachi, Katana etc ). C'est une larme courte allant de 30 à 60 cm. Elle pèse entre 800g et 900g. Comme usages multiples du wakizashi, on note le prélèvement de la tête d'un ennemi vaincu, le suicide rituel ( seppuku ), le combat corps à corps. Le wakizashi est porté à la ceinture, côté gauche, tranchant vers le haut. Cette arme peut être portée par un non-samurai.

Le Kodachi :
Il est souvent plus fin et la lame est plus courbe que celle du wakizashi. Il mesure entre 40 et 65 cm. Souvent utilisé par paire, on le retrouve dans le combat rapproché. Très utile pour l'assassinat. Il peut être porté par des non-samurai.

Le Tantô :
Il s'agit d'un sabre dont la lame est entre 15 et 30 cm. Son poids varie entre 200g et 800g. Les Tantô sont forgés de telle façon qu'il n'y a pas de ligne de trempe et les côtés de la lame sont presque plats (structure hira-zukuri opposée à la shinogi-zukuri du katana ). L'arme est portée à la ceinture par les samurai. Cette arme est le complément du tachi pour les combats au corps à corps. Sur un champ de bataille, elle est utilisée pour percer l'armure afin de tuer l'ennemi. La garde du Tantô est recouverte de peau de poissons et laisse les décorations apparentes.

Le Kaiken :
C'est une autre forme de Tantô utilisé par les femmes. Sa taille va de 15 à 20 cm. Le poignard est porté dans les manches du kimono ou dans le obi. Il sert pour la défense rapprochée ou pour le Jigai qui est le suicide par section des veines. Plutôt mourir que d'être aux mains de l'ennemi.

Le Tachi :
C'est un sabre conçu pour la cavalerie. La partie supérieure, vers la pointe, est amincie pour alléger la lame. Le shinogi ( l'arrête sur les cotés) est haut placé, la courbure est plus prononcée vers la tsuba (la garde). Il est porté accroché à la ceinture et tenu par des lanières en cuir, la lame tournée vers le bas. Il est accompagné d'un poignard court appelé Koshigatana porté directement dans la ceinture. Il existe deux types de Tachi : un qui possède une garde à une seule main. L'autre main servant à tenir les rênes du cheval. Un autre possédant une garde à deux mains. La frappe est donc plus forte et plus précise. La longueur de la lame oscille entre 60cm et 90cm. L'arme pèse entre 800g et 1,3kg.

Le Ninjatô :
C'est le sabre du Ninja bien que des interrogations tournent autour de sa date de création, il est quand même proposé. Sa taille courte, environ 50 cm, lui permet de combattre dans les endroits exigus. La garde du sabre (Tsuba) est carrée, permettant ainsi d'appuyer le sabre contre un mur et de s'en servir comme marchepied. La lame, pour cette raison est droite, et non courbe comme les Katanas des samurais. L'extrémité du fourreau est pointue afin de pouvoir s'enfoncer légèrement dans le sol, pour une meilleure stabilité. Elle est parfois en acier, et comporte à l'intérieur de petites armes de jet. Contre une attaque à la lance, le sabre et son fourreau attachés ensemble permettent d'immobiliser l'adversaire en le ligotant littéralement.

• Les Hallebardes.
Le Naginata :
Arme privilégiée des moines-guerriers, cette sorte de hallebarde est composée d'une lame courbe montée sur un long manche en bambou. Elle peut atteindre deux mètres de longueur. Elle est utilisée pour couper les jarrets des chevaux, puis ensuite pour désarçonner les cavaliers eux-même. Mais elle se révèle aussi très bien pour les combats à mi-distance contre un guerrier à pied. Les femmes se sont appropriées cette arme comme arme de défense.
Le Kozori :
Une variante du Naginata composée d'une lame très courbée.
L'Hirumaki :
Elle possède une lame proche des Katanas et pourvue d'une garde protégeant la main.
Le Bisen Tô :
Elle est composée d'une lame courte et épaisse.

• La lance

Le Yari :
Facile à manier et adaptée au champ de bataille, elle a de multiples utilisations. Elle est employée en estoc ( frappe pour percer ), en défense ( parer un coup ) ou en frappe ( utilisation de la hampe en tournant sur soi). La taille de la hampe est importante, car on distingue les Ko-Yari (petite taille) et les Nagai Yari (grande taille) ayant tous deux des utilisations différentes. La forme de la lame détermine aussi le type de lance.
Jumonji Yari : munies d'une croix
Kama Yari : munies d'un crochet
Kagi Yari : munies d'une faucille à la base de la pointe

• L'arc
Le Yumi :
Cette arme est toujours utilisée à cheval. Construit en lames de bambou collées et maintenues par des anneaux, il est asymétrique et haut d'environ deux mètres. La poignée de tir se trouve dans le premier tiers inférieur de l'arc, facilitant ainsi son utilisation. La corde est en soie, et le son de sa vibration permet de déterminer la qualité de l'arme ( équilibre et solidité). Les flèches ( Ya ) sont également en bambou. Elles sont très longues, environ un mètre, et ne comportent que deux simples plumes pour empennage. Leurs pointes peuvent prendre de nombreuses formes ( pointues, fourchues, arc de cercle ) et certaines sont munies d'un sifflet pour effrayer l'ennemi, durant son vol.

•Divers.
Le Jitte :
C'est une arme de défense. Elle est constituée d'une pointe d'acier mesurant 45cm de long ( équivaut à une griffe ) et munie d'un crochet placé à angle droit. On peut ainsi désarmer un samurai sans le blesser. Elle est portée dans la ceinture. L'attaque parée est amenée dans le crochet situé à la base de l'arme. La lame est ainsi bloquée et une torsion du poignet permet de l'arracher des mains du guerrier. Voir briser la lame. Il est aussi possible de porter des coups à la gorge et à l'abdomen.

Le Sai :
Cette arme est similaire au Jitte mais elle possède deux griffes. La pointe d'acier sert à bloquer les sabres mais aussi de poignard. Il est souvent utilisé par paire pour faire des contre-attaques mortelles. Trois sais peuvent être portés. Le troisième servant de remplaçant quand l'un des deux autres est cassé. C'est une arme davantage utilisée par les ninjas.

Le Kusarigama :
C'est une arme de jet. La base de l'arme est constituée par une faucille Japonaise à lame droite, à laquelle on rajoute une chaîne d'environ 2 mètres, lestée d'un poids à son extrémité. Le but ? Immobiliser d'abord l'adversaire avec la chaîne, le déséquilibrer, le tirer vers soi, et le tuer avec la faucille. Cette arme est utilisée par quelques Samurai qui en font leur spécialité.

Le Shinobigama :
Variante du Kusarigama. Elle possède une lame plus courte, mais bien plus acérée, protégée dans un fourreau pour le transport. Elle est portée à la ceinture lors des déplacements, prête à l'emploi. Peu de Samurai arrivent à se défendre réellement contre une attaque de Shinobigama. La meilleure réponse consiste à lâcher le sabre immobilisé pour utiliser le Wakizashi, mais la petite taille de celui-ci réduit les chances du combattant.

• Equipement
Les Shukos :
Il s'agit de griffes de métal destinées à être portées à l'intérieur des mains (Shuko) et/ou aux pieds (Ashiko). Leur utilisation est double : soit pour l'escalade, soit pour le combat contre un adversaire. C'est également une arme de combat redoutable. Face à un adversaire armé d'un sabre, le Ninja bloque la lame avec le Shuko d'une main, sans risque de se blesser, et porte un coup de griffe au visage avec l'autre Shuko. Un coup de pied armé d'un Ashiko est aussi une façon de mettre hors d'état son adversaire. Il existe une arme proche du Shuko appelée Hokode. Sorte d'ongles en fer sur les 10 doigts, ils peuvent permettre l'escalade ou le combat. Le Hokode est spécialement utilisé par les femmes Ninjas (Kunnoichi ).

Les Tetsu Bishis :
En forme d'étoile à large branches, ces piques sont jetées en arrière en cas de fuite. La forme particulière, qu'elles possèdent, permette d'avoir toujours une pointe dressée verticalement sur le sol, prête à transpercer profondément le pied de tout poursuivant.
Elles sont transportées dans un sac que le Ninja porte à la ceinture. Ceci est rendu nécessaire par l'obligation de ne pas se blesser soi même avec les pointes en tombant sur le sol, mais également parce que certains Ninjas enduisent parfois les pointes de liquide empoisonné afin de provoquer une infection chez leurs poursuivants. Elles servent aussi à délimiter préventivement une zone de passage afin d'en empêcher l'accès en cas d'alerte.

N.B :
La tenue d'un guerrier peut aussi se composer :
- d'une armure qui est souple, légère et modulable puisque tous les éléments peuvent ne pas être portés.
- d'un casque ( Kabuto )

Le Mon est l'équivalent occidental du blason. Il est mis sur les armures des guerriers et sur le kimono des vassaux de la famille. Sur les champs de bataille, les guerriers ont toujours des drapeaux dans leur dos pour montrer son appartenance et éviter la confusion.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Liste d'armes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» liste des armes pour l'obtention des runes RA
» Liste des armes pour les Opposants et les demi-dieux
» Énième recensement des armes d'exception.
» Aide liste d'armée Rohan
» Les Armes Célèbres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
hanguri-yōkai :: Administration :: Règlements & Contexte-
Sauter vers: